MEILLEUR POUR LA PLANÈTE

La démarche Préférence: pour une agriculture plus responsable

Partager
Nestle_cereales_demarche_preference

Bertrand, agriculteur Préférence dans les Ardennes

 

Conscients que l’impact environnemental de nos produits dépend majoritairement des matières premières agricoles dont ils sont issus, nous favorisons les pratiques agricoles qui conjuguent qualité des produits et préservation des ressources naturelles.​ ​

Des alternatives au modèle agricole dit conventionnel se développent depuis quelques années. Pour contribuer à changer les choses et accompagner les agriculteurs dans leur transition vers une agriculture plus vertueuse, plus responsable et respectueuse de l’environnement, nous avons mis en place en 2016 la démarche « Préférence » avec nos fournisseurs de blé complet[1].

LA DÉMARCHE PRÉFÉRENCE, QU’EST-CE-QUE C’EST ?

Lancée en 2016 en France, la démarche Préférence repose sur un partenariat qui engage NESTLE Céréales, des coopératives agricoles et des producteurs de blé complet en France, volontaires pour faire évoluer les pratiques sur leur exploitation. Cette démarche a pour double objectif d’assurer une agriculture plus durable tout en offrant à nos consommateurs des céréales de meilleure qualité. ​ ​

Grâce à ce programme, nous aidons les producteurs à adopter des méthodes de culture meilleures pour les Hommes et l’environnement : préservation de la qualité des sols, de la ressource en eau, de la biodiversité et limitation de l’usage de produits de synthèse (pesticides et engrais minéraux) sur leur exploitation. ​

Pour encourager ces pratiques, nous versons à nos agriculteurs partenaires une prime additionnelle !​

Play
Agriculture responsable 1

LES 3 PILIERS DE NOTRE DEMARCHE PREFERENCE

Preference pillars

Un engagement au cœur de nos valeurs, et porté par tous !

Grâce à notre démarche Préférence, nous voulons renforcer la collaboration entre cultivateurs et transformateurs. Régulièrement, nous organisons des rencontres avec les agriculteurs, la coopérative et les collaborateurs NESTLE Céréales, au cours desquelles chacun peut partager ses expériences et échanger autour de ses problématiques.  Ceci permet de mettre en place ensemble des actions pour sans cesse améliorer la qualité de nos pratiques.

 

J’éprouve de la fierté en voyant un paquet de céréales NESTLE® quand je sais que mes blés vont dedans.” déclare Frédéric, agriculteur Préférence à Avon-la-Pèze (Aube).

« C’est important pour nous de pouvoir échanger directement avec les producteurs, comprendre leur manière de travailler, et comment ils peuvent nous aider à proposer de meilleurs produits à nos consommateurs. C’est la richesse de ces échanges qui permet de mieux avancer ensemble. » Pauline, Responsable RSE chez NESTLE Céréales à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)

Un partenariat gagnant-gagnant avec les agriculteurs

Préférence assure la traçabilité, la qualité et la durabilité de nos approvisionnements en blé complet. Cette démarche nous aide à consolider nos relations avec nos fournisseurs et les agriculteurs partenaires et contribue à améliorer encore la qualité du grain livré.​

Play
Agriculture responsable 2

Une meilleure rémunération des producteurs

Les changements de méthodes de production peuvent se traduire par une prise de risque économique pour les producteurs. C’est pourquoi, afin de les aider à maintenir leur performance économique, nous versons une prime pour chaque tonne de blé complet sortant d’une exploitation Préférence à destination de nos usines. La prime est partagée entre l’agriculteur et la coopérative, partie prenante de la démarche en matière d’accompagnement et de soutien aux producteurs.​

Par exemple, pour la récolte 2022, nous avons versé en moyenne une prime additionnelle de près de 2000€ à chaque agriculteur engagé dans la démarche Préférence. 

Une Charte co-construite

La démarche Préférence s’appuie sur une Charte de pratiques agricoles qui a été élaborée sur la base du référentiel de certification environnementale du Ministère de l’Agriculture. Elle rassemble aussi les pratiques préconisées par le Groupe Nestlé et a été enrichie grâce à une collaboration étroite avec de nombreux acteurs de la transition: agriculteurs et coopératives, plusieurs ONGs, des agronomes de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et le Ministère de l’Agriculture.​

La Charte Préférence est un document vivant qui continue de s’enrichir grâce aux expérimentations des agriculteurs, son contenu est donc revu régulièrement.​

Une amélioration continue des pratiques agricoles

La démarche Préférence est réfléchie à l’échelle de l’exploitation agricole, les pratiques proposées sont à mettre en œuvre progressivement et à adapter au territoire. La durabilité des exploitations, visée par Nestlé Céréales, engage des progrès sur plusieurs thématiques, avec en majeur :

Les sols : améliorer leur fertilité et leur structure ou encore limiter leur érosion sont des enjeux clé pour une agriculture pérenne. Ainsi, la démarche Préférence encourage par exemple les agriculteurs à réduire le travail du sol, à augmenter le nombre de leurs cultures, allonger la rotation, pratiquer le couvert végétal des sols…

L'eau : préserver la qualité et la disponibilité de la ressource en eau est au cœur d’une agriculture responsable. Dans le cadre de la démarche Préférence, les agriculteurs sont accompagnés par exemple pour minimiser l’irrigation et les traitements sur leur exploitation (pesticides, engrais), ou encore à implanter des légumineuses qui captent naturellement l’azote de l’air (pois, luzerne, etc.)…

La biodiversité : préserver, voire améliorer, le patrimoine naturel existant à la fois faune et flore, est un axe de travail clé pour une agriculture vertueuse.  La démarche Préférence encourage par exemple les agriculteurs à créer des habitats de façon à favoriser diverses espèces sur l’exploitation (ruches, perchoirs à rapaces, etc.) ou encore à entretenir ou implanter des haies à proximité de leurs champs.

Des rencontres sont organisées régulièrement, au cours desquelles des thèmes précis sont abordés (pratiques culturales, stockage, prime, qualité...). C’est l’occasion pour les agriculteurs d’évoquer les difficultés qu’ils rencontrent sur leur exploitation et de chercher collectivement des solutions.

Des outils pour évaluer

Des évaluations internes et externes viennent constater les améliorations mises en place par les producteurs. Un organisme externe, Control Union, évalue la conformité des pratiques en années 1, 3, 6 et 9 sur un échantillon de 10% des agriculteurs (et 5 agriculteurs minimum) de chacune des coopératives. Celles-ci réalisent quant à elles des évaluations tous les ans chez chacun de leurs agriculteurs engagés.​

Les coopératives et nos usines sont elles aussi évaluées afin de vérifier le bon pilotage de la démarche sur l’ensemble des acteurs impliqués. ​

Des premiers résultats

Depuis 2016, les bénéfices de la démarche Préférence commencent à apparaître. Sur le terrain d’une part, certains agriculteurs observent plus de vie dans les sols, moins d’érosion et plus de biodiversité sur leur exploitation.  Dans les échanges d’autre part, des liens se sont créés entre les acteurs impliqués dans la démarche – ce qui contribue à son renforcement. 

Parlons